Bajul In Japan

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche, janvier 25 2009

Student communication













Bon, inutile de vous dire que je n'ai aucune excuse valable pour une absence de presque un mois!? De toute façon vous ne me croiriez pas, alors je n'essaie même pas.



Il ne s'est rien passé de fantastique pendant un mois... j'ai récupérer une guitare pour 2000 yens, j'ai bosser un peu plus que d'habitude vu qu'on a des examens de fin de semestre, et en dehors de ça j'ai glandé et préparé mes vacances! \o/


Et à part mon quotidien de japoniaiseries.... le foot US me manque, je suis impatient de reprendre les entraînement, même si je n'ai aucun contact avec l'équipe en dehors du terrain.


Voilà, la prochaine note arrive bientôt cette fois-ci!







dimanche, décembre 7 2008

The branleur strikes back!

Youhou voilà que par ce beau dimanche je me remotive à poster! /o/

Alors pour faire court, je n'ai évidemment aucune raison valable de ne pas avoir poster ces deux dernières semaines. Maintenant que le championnat est terminé et que les entraînements sont en pause jusqu'à février, je me suis laissé aller à la glande totale.



Ainsi voilà donc le premier post visant à vous introduire à la toute puissante culture nippone!  Leçon du jour: dire bonjour!


S'il y a bien un mot que tout le monde pense connaître en japonais, c'est bien celui-là.  "konnichiwa", si on a de la chance, ou "Connichonwaaa" pour les fans de comédie française.

Pourtant, si la traduction est formellement correcte, ce mot est totalement inutilisé au pays des sushis. Si vous voulez montrer la profondeur de votre intérêt pour sa culture à un japonais, et ainsi passer pour un "bon" gaijin, suivez l'exemple suivant (attention deux variantes possibles!)



A noter que les rôles sont interchangeables. Voilà, au Japon on gagne du temps, plutôt que d'attendre de s'emmerder pour parler de la pluie et du beau temps, on fait ça d'emblée. Vous n'avez plus qu'à essayer avec vos voisins japonais ou dans le restaurant de sushis le plus proche.

Et pour finir, si c'est la mi-saison choisissez une variant au hasard, de toute manière tout les japonais ont l'air idiots à cette période de l'année.



That's all folks. Et n'oublions pas l'anniversaire de notre ami Francis aujourd'hui!

mardi, novembre 18 2008

Chez les Nakatsuka



Bonjour le monde. Voilà, rien de neuf, troisième semaine de toux mais le reste va bien. On a plein de tests en ce moment, mais mise à part ça vive le karaoke et les bars le week-end /o/ (et byebye les sous qui partent avec)

dimanche, octobre 26 2008

Stressés, les Tokyoïtes?
















Et voilà enfin la fin d'une semaine overbookée.
Et la fin d'un nouveau dimanche, avec un nouveau match, une nouvelle non-participation, une régression en ball-boy, et la confirmation tacite que le mercenaire gajin n'est pas le bienvenu à un poste où il n'y a pas besoin de gros. "Jamais il ne sera assez motivé à mourir pour que cette équipe qui n'est pas la sienne remonte en deuxième division."...Semblent-ils dire (Parce que les japonais, comme les chevaux c'est bien connu, ne parlent pas, ils font comprendre.) A ce moment à quoi bon avoir une langue aussi génial me dira-t-on... mystère.

Je commence donc donc à envisager une restructuration de l'agenda comptant un peu moins de temps sur le terrain (et surtout à côté à perdre du temps, ce qui ne dérange pas des étudiants qui n'ont rien à bosser et aucun hobby), et plus de fun (et un peu plus d'étude aussi allez!).

Sinon, à part passer mon temps à tenté de suivre le rythme des lectures des cours, samedi soir j'ai pu voir notre ami Xavier "l'ermite" Ohzora (pour les Shonen) qui rentrait vers la Suisse le lendemain. On a pu faire un petit tour à Shibuya et j'en a profité pour lui faire essayer le Karaoke, sans quoi son séjour eut été incomplet.

Et voilà qu'une nouvelle semaine chargée s'annonce. J'espère pouvoir dessiner un peu plus quand même. En attendant, bonne semaine.


Et joyeux anniversaire à mon Kazu chan

mardi, octobre 14 2008

Donburi forever

Eh voilà, comme promis, un dessin terminé ce soir. L'autre jour, Sophie (ma meilleure amie) me demandais si je mangeais beaucoup de sushis...
Non. Mais je mange du donburis presque tous les jours. Malheureusement, peu de personnes chez nous savent ce qu'est un donburi. Ainsi, voici une petite note de haute importance pour la culture culinaire de mes amis francophones.
Le donburi, c'est le plat de l'étudiant flemmard et/ou fauché (ou dégouté par une cuisine plus sale qu'une porcherie) au Japon. C'est devenu pour moi ce que les pâtes sont pour Simon: 1 à 2 repas par jour.
Il est tout simplement fait d'un gros bol de riz, recouvert ensuite de divers assortiments, suivant le type de donburi. C'est bon, c'est pas cher, y a du choix. On trouve des fast food spécialisés dans les donburis, des petits restaurant ne faisant qu'une sorte de donburis dans ses diverses versions, et on trouve même des donburis pré-faits dans les combinis.
Chaque donburi a un nom différent, donnée en fonction de son assortiment. La première partie du nom défini le type de donburi, et est suivi de la terminaison "don" pour "donburi".

Il y a par exemple les donburis:
De boeuf "gyuudon", le meilleur rapport qualité/prix.
De porc "butadon", le moins cher.
De poulet et oeuf, "oyakodon", le classique à la cafétéria
De porc pané "katsudon".
D'anguille "unadon" ou "unagidon", excellent!
De thon (cru) "magurodon".
De purée de poisson et poireau "negitorodon"

Et je n'ai toujours pas passé un troisième jour sans en manger.
Il existe plusieurs tailles de donburi. "namimori", le standard, "oomori", le grand, et "tokumori", le spécial. Je prends particulièrement souvent des gyuudons dans des restaurants appelés "Yoshinoya". Yoshinoya est une chaîne de restauration rapide spécialisée dans les "gyuudons" et "butadons". C'est les seuls restaurants que l'on trouve en plus grand nombre que les McDo, et les prix y vont de 330 yens pour un butadon standard à 630 yens pour un gyuudons spécial. Autant dire rien. Tout ce qu'il faut pour me rendre accro. De plus, avec leur grande insigne orange fluo, ils se repèrent à des kilomètres.

Alors voilà, je vous laisse avec une illustration de mes propos s'appliquant à peu près à chacun de mes repas du soir.








samedi, octobre 4 2008

"Soft Bank, Hard fuck " OU "La quête du portable, suite et fin"

Mercredi soir, j'ai encore tenté de me procurer un téléphone portable....






Du pur bonheur quoi... Mais en dehors du portable il y a une vie au Japon, et dans mon cas c'est une vie d'étudiant chargé (!), puisque je ne vais finalement pas me contenter de mes cours de japonais, et que les professeurs semblent particulièrement aimer les devoirs (oui, comme au collège, le bon temps). Ajoutez à cela une équipe de foot US motivée, avec un calendrier pour octobre comptant 8 jours sans entraînement, dont 5 pour des meetings (visionnage de vidéo), et voici une année qui ne s'annonce pas trop ennuyeuse.


Les cours ont commencés mercredi, et j'ai pu découvrir le programme avancé de japonais (niveau 1 sur 3). Pour les participants, il y a deux suédois, des asiats (surtout des coréens), et moi. Il y a un sacré niveau, et surtout sacrément pas mal de boulot, on va bien.... s'amuser.

Et maintenant, c'est le week-end. Pas de cours, juste du sport... et de la lecture pour la semaine à venir.
Et ma quête de portable s'est enfin terminée avec plus ou moins de succès, il ne me reste qu'à comprendre un peu le maniement de cette sale bête.






Voilà, je vous laisse trouver la référence.

mercredi, octobre 1 2008

Portable, nouvel essai

Bon, hier je suis parti à Shibuya après un peu de fitness remplaçant l'entraînement de foot US à l'extérieur annulé à cause de la pluie.
J'avais embarqué mon portable le matin pour aller le faire réactiver...










Je précise, dans tous les magasins on m'avait dis qu'il suffisait d'aller dans un centre spécialisé de l'opérateur, mais en fait ils le font pas...

Et évidemment, j'avais pas pris les papiers nécessaires pour en acheté un... donc, pas de portable! xD

lundi, septembre 29 2008

Et donc...

Alors commençons par le commencement. Le foot US universitaire japonais ça en jette quand même vachement. Déjà, des matchs qui durent 2 heures ça me manquait... Ensuite, quelle organisation! A commencer par les échafaudages de chaque équipe pour observer d'en haut, avec une manageuse à la caméra et un des aide-coachs qui communique avec le reste de l'équipe par radio. Il y a aussi le médecin d'équipe, qui en tout cas hier ne fut pas de trop malgré toutes les manageuses au petit soins avec les joueurs. Les arbitres aussi sont des vieux qui participent exprès, bien formés, juste parce qu'ils aiment ça.
Pour ce qui est du jeu, il y a de la vitesse et aucune retenue sur les plaquages. Ca cogne super fort, heureusement qu'ils sont pas bien gros en moyenne... la taille est d'ailleurs sûrement ce qui leur manque, même un running qui fait à peine ma taille semble en imposer autant que curse. Mais là encore, on n'est qu'en troisième division!


En ce qui concerne "notre" match, le score était encore de 14-14 vers la fin du troisième quart-temps. Par deux fois jusque là, c'était l'équipe d'en face qui avait marqué en premier avant que les golden eagles ne remontent. A la fin du troisième quart-temps, l'autre équipe à marqué un nouveau touchdown sur une longue course extérieure de leur QB, mais ils ont ensuite raté leur transformation. Malheureusement, Les golden eagles n'ont pas pu marquer à leur tour et se sont encore pris un touchdown durant le dernier quart-temps sur une même course du QB d'en face. De plus,il y a eu deux blessés durant la dernière partie du match.

Dès demain, il y aura à nouveau dès entraînements, et j'espère pouvoir participer au prochain match.





Voilà pour dimanche.



Aujourd'hui, il faisait moche, il pleuvait à verse, et il faisait froid. En gros je me serais cru en Suisse. Malgré tout il fallait sortir pour aller à l'orientation sur les cours à venir.







On y a appris que l'on devait prendre plus de 10 heures de cours pas semaine, sinon nos pauvres responsables devront s'excuser pour nous.... c'est tentant =D

A part ça, pas grand chose... on doit tout aller voir par nous même sur le net. Alors après un bon repas à la cantine, je suis parti sur Shinjuku pour enfin m'acheter un portable.














...et donc, je n'ai toujours pas de portable....